Envoyer à un ami
Partager

Ces héros de l'Islam : 30 histoires de la tradition musulmane. Entretien avec l'auteure Siham Andalouci


Rédigé le Lundi 5 Octobre 2015 à 12:23 | Lu 1432 fois |


Un nouvel ouvrage édité par Tawhid vient de paraître. Il s'agit de Ces héros de l'Islam : 30 histoires de la tradition musulmane. Le but de cet ouvrage est de conter des histoires merveilleuses, en insistant sur le caractère profondément humain des héros et héroïnes, en mettant en évidence le déchirement, la souffrance, la tristesse, mais aussi l’espoir, la conviction et la force qui les ont animés au cours de ces récits passionnants. En somme, il s’agit de remettre l’humain au centre du récit pour mieux comprendre la profondeur de sa relation à Dieu. Siham Andalouci, son auteure nous fait le plaisir de répondre à quelques questions



Entretien avec Siham Andalouci

Pourquoi avoir choisi d'écrire sur ce sujet ? Pensez vous que les musulmans peuvent s'inspirer de ces personnages pour le présent et que cet ouvrage s'inscrit un peu dans la problématique de manque de repères que beaucoup remontent aujourd'hui ?

A la base, je ne faisais que répondre à une demande. Il y a deux ans, durant le second ou troisième jour du ramadan, je me suis amusée à reprendre une histoire que je voulais conter à ma manière et je l'ai postée sur les réseaux sociaux. Le surlendemain, j'ai fait de même suite en écoutant le sermon du vendredi où l'imam relatait une histoire qui m'avait énormément touchée quelques années plus tôt. Et je l'ai encore mise dans les réseaux sociaux. Le lendemain, j'ai été surprise de voir une, puis deux puis de plus en plus de personnes me demander "l'histoire du jour"... Je me suis prise au jeu, et j'ai essayé de trouver une trame pour tracer les différentes facettes des personnalités musulmanes.
Ensuite, avec les éditions Tawhid, nous avons voulu illustrer cet ouvrage, un peu comme un carnet de voyage. Céheu, l'illustrateur avec qui j'ai travaillé a fait un travail exceptionnel de mise en perspective, ce qui permet au lecteur de laisser courir son imagination et de donner une consistance visuelle à l'histoire.
Pourquoi ai-je décidé d'en faire un livre? Pour deux raisons:
la première est que nous sommes cruellement en manque de repère, en manque d'histoire et de patrimoine culturel. Nous n'avons pas d'ancrage culturel qui nous permet de nous définir, de nous identifier, une histoire qui nous inspire et qui nous élève. Elle existe, mais un fossé s'est créé entre elle et nous, et j'ai voulu construire quelques ponts.
La seconde raison est que, lorsque nous connaissons les personnages qui ont fait l'histoire de la tradition musulmane, nous les idéalisons au point de ne voir que le comportement noble qui émanait d'eux. Pourtant, ils étaient des femmes et des hommes comme nous. Ils avaient des craintes, des mauvais penchants, des difficultés, tout comme nous. Ils ne différaient en rien de nous dans ce cas. Ce qui a fait la différence, ce sont leurs choix... Il me semblait important de retranscrire cette "humanité" qui était en eux, avec les dilemmes qui en découlent, pour montrer que finalement, nous ne sommes pas différents d'eux et que le meilleur de nous peut surgir, comme cela a été le cas pour eux.

Pouvez vous nous donner un exemple de personnage abordé dans cet ouvrage et qui vous a personnellement inspiré ?

Il y en a tellement... Il y a même des exemples que je n'ai pas pu mettre dans l'ouvrage pour respecter le format. Je suis très sensible à l'histoire des gens qui reviennent de loin, tel Mâlik Ibn Dinâr que l'on connait comme étant l'un des plus grands savants de Médine, mais qui a connu pourtant une jeunesse de débauche et d'alcool, comme il le raconte lui-même. Cela montre que tout est possible, et que le retour à Dieu ouvre toutes les portes, et que Sa miséricorde est infinie.
J'aime aussi les histoires qui montrent l'importance du lien, le lien filial, l'amour du Prophète, l'importance des orphelins, car cela rappelle que nous faisons partie d'une communauté. Si chacun d'entre nous existe en tant qu'individu, en tant que personne, il ne doit pas vivre reclu et seul, même si la société nous isole de plus en plus. Il existait des gens autrefois qui n'avaient pas de lien, pas de rapport, et pourtant, ils ont eu une "famille", l'histoire du jeune orphelin défendu par Abû Lubâba en est l'illustration parfaite.
Et il est des histoires plus sombres, qui nous rappellent combien l'on peut être vulnérable dans ses choix, même lorsque l'on est compagnon du Prophète, ce qui s'est passé à la mort du calife 'Uthman Ibn 'Affân...

-Quelles sont les sources que vous avez utilisées pour écrire cet ouvrage ?
Il y en a plusieurs. Les ouvrages de Hadith de référence évidemment, mais aussi des ouvrages spirituels comme ceux d'Ibn Qudâma, d'Ibn al-Jawzî ou al-Kandahlawi.


Avez vous d'autres projets d'écriture pour les prochains mois ?

Je viens de terminer un ouvrage pour enfants qui est une explication des dernières sourates du Coran, l'idée étant de ne pas se borner à l'apprentissage simple de l'enfant, mais de créer un vrai lien entre le Coran et l'enfant, en essayant de dégager les enseignements de ces sourates, et de transmettre des éléments clés de compréhension afin que l'enfant n'apprenne pas simplement le Coran, mais qu'il apprenne aussi et surtout à l'aimer.
Le livre s'intitule Le Coran expliqué aux enfants, aux éditions Tawhid.
Mais j'envisage une suite à ces histoires, car les héros de l'islam sont nombreux, et même s'ils sont bien souvent anonymes, ils méritent à être connus et pris en exemple.

La préface de l'ouvrage

Qui n’a pas senti son cœur battre plus rapidement, qui n’a pas vu sa peau frémir en entendant certaines histoires merveilleuses issues du Coran et de la Sunna de notre noble Prophète (a) ? Dieu Lui-même le dit dans Son Livre : 8 Nous contons certains récits des temps révolus et c’est bien un rappel de Notre part que Nous t’apportons.9 (Coran 20/99)

Le Livre de Dieu regorge de récits liés aux prophètes, aux peuples des temps anciens, afin de rappeler aux hommes que la nature humaine, quels que soient les âges, reste la même, que toujours les hommes de bien et de foi seront confrontés aux êtres avides de pouvoir et de richesse. Le cycle du temps n’a pour but que de rappeler à chaque génération que des femmes et des hommes tels que nous ont vécu les mêmes épreuves, qu’ils ont vécu les mêmes réalités, et qu’ils ont eu les mêmes rêves, les mêmes aspirations. La Sunna aussi est venue ajouter son tribut pour affermir les cœurs, consolider les convictions et donner au musulman le sentiment d’appartenir à une communauté. Les histoires liées au Prophète (a) et à Ses compagnons sont venues montrer que tout ce à quoi Dieu a appelé dans Son Livre s’est manifesté dans les faits, à travers d’illustres exemples. Puis il y a eu les faits, moins connus de la littérature francophone, suivant les premiers siècles de l’islam où là encore des femmes et des hommes se sont illustrés par leur foi profonde, par les épreuves qu’ils ont traversées, par la vie exceptionnelle qu’ils ont vécue.
Le but de cet ouvrage est de conter, à proprement parler. Il cherche à raconter des histoires merveilleuses, en insistant sur le caractère profondément humain des héros et héroïnes, en mettant en évidence le déchirement, la souffrance, la tristesse, mais aussi l’espoir, la conviction et la force qui les ont animés au cours de ces récits passionnants. En somme, il s’agit de remettre l’humain au centre du récit pour mieux comprendre la profondeur de sa relation à Dieu. En faisant cela, nous montrons combien ces noms, restés dans l’histoire ou non, sont réels ; nous montrons qu’ils ont vécu. Comme nous, ils ont éprouvé, ils ont ressenti, ils ont hésité et ont perduré sur la Voie. Eux aussi avaient leurs propres démons, eux aussi étaient en proie à des passions, ou montraient des marques de faiblesse. Ils étaient nous...D’aucuns pourraient reprocher le ton romancé de cet ouvrage, pourtant il est fondamentalement voulu car le ton de confidence permet le rapprochement, il facilite l’intimité. En somme, il parle... D’autres pourraient reprocher le caractère parfois discutable des sources. Autant que faire se peut nous avons tenté de nous attacher aux sources les plus fiables, pourtant nous nous sommes permis de conter des histoires dont les sources étaient moins certaines que d’autres, fidèlement à ce qu’a dit l’imam Ahmad Ibn Hanbal : "Certes nous faisons preuve de rigueur sur tout ce qui a trait au halâl et au harâm. Mais quand il s’agit d’histoires qui incitent à l’espoir et à la crainte, nous sommes plus tolérants."
Au final, il s’agit de faire en sorte que le lecteur se retrouve dans ces histoires, qu’il comprenne la dimension profondément humaine qui nous anime dans la relation au Divin. Atteindre la lumière de la foi se fait à travers le questionnement, la remise en cause, la constance. L’homme passe par des périodes de certitude, d’autres de doute. Mais l’important est qu’il continue d’œuvrer et de voir qu’il n’est pas seul, que d’autres ont vécu, vivent et vivront ce qu’il a vécu, que l’homme est ainsi fait : il oscille entre le doute et la certitude, entre la force et la faiblesse, entre l’espoir et la crainte. Mais atteindre la lumière est au prix de cet effort, inlassablement... Ces récits de lumière sont là pour nous le rappeler.


Je dirige le site Elkalam.com depuis 2005. Soucieux de croiser les regards sur le monde musulman,... En savoir plus sur cet auteur