Envoyer à un ami
Partager

Jungle Jihad : 90mn de Jungle Cinéma


Rédigé le Jeudi 21 Mars 2013 à 14:51 | Lu 1519 fois |


C'est l'histoire d'un homme qui veut tellement obtenir la foi, qu'il décide de réaliser le plus grand braquage de l'humanité : braquer son âme....C'est le film à ne surtout pas rater cette année



Jungle Jihad : 90mn de Jungle Cinéma
Tout est réuni pour que ce film indépendant, écrit, réalisé et produit par Nadir Ioulain, vienne illuminer nos écrans dans très peu de temps.

Un titre percutant : Jungle Jihad

Le réalisateur nous explique son sens : « Jungle » symbolise le cheminement initiatique, spirituel, intellectuel, la quête du « moi » de façon symbolique. « Jihad » est un terme signifiant « effort ». Ce film présente donc en partie la jungle dans laquelle on se retrouve quand on cherche à éduquer son âme tout en voulant être bienveillant et utile à l’égard de l’intérêt général. Fruit d’un cheminement introspectif, ce film est comme son auteur aime le répéter un battement de cœur intime et personnel… "Avec ma caméra j’ai posé un stéthoscope sur mon cœur."

Un casting impressionnant

- Farid Larbi qui a notamment tourné dans le Prophète, Des Hommes et des Dieux.
- Jimmy Jean-Louis qui a travaillé avec Monica Belucci et Bruce Willis dans Les Larmes du Soleil
- Tony Mpoudja qui depuis 1999 enchaîne les rôles au cinéma (La Squale de Fabrice Génestal, Dans tes rêves de Denis Thibault, Scorpion de Julien Seri,...), à la télévision et au théâtre (Le Costume de Peter Brook, Tierno Bokar de Peter Brook, Boumkoeur de Rachid Djaïdani, L'Odyssée d'Irina Brook).
- Moussa Maaskri qu'on a pu retrouver dans Adèle Blanc-Sec de Luc Besson
- Sofiia Manousha qui avait crevé l'écran dans du Noir (te) vous va si bien de Jacques Bral
- Olivier Rabourdin déjà bien installé dans le paysage cinématographique français. Il a joué lui aussi dans Des Hommes et des Dieux, les Lyonnais d'Olivier Marchal
Et bien d'autres jeunes talents promis à un grand avenir

Un style

Nadir Ioulain vient du monde Hip Hop, tout ce qu'il créé est organique. La réalisation d'un tel long métrage est un véritable défi et il repose en grande partie sur l'énergie que le réalisateur a su insuffler à l'équipe de tournage ainsi qu'aux acteurs. Et de l'énergie Nadir Ioulain en a à revendre : à 20 ans il réalise son premier court métrage armée. En 2008 il créé sa société tournée vers le multimédia, l’art cinématographique et audiovisuel. En 2010, en parallèle de l’obtention d’une licence en Islamologie et Sciences Sociales Appliquées, il publie un roman intitulé "Exil Deviens" puis lance un concept de chaîne de télé connectée (ITTATV.com). L’an dernier,il réalise le documentaire « Français de souche » en coproduction avec la société ‘La Lanterne’. Cette année, on pourra découvrir également son deuxième documentaire, "Génération Jackson", qui s’intéresse à l’influence de feu Michael Jackson dans notre société, à travers le témoignage de personnalités telles que la danseuse et chorégraphe Marie-Claude Pietragalla, l’acteur Omar Sy ou encore le groupe de rap Sexion d’Assaut.

Son parti pris est de mettre en avant la création artistique. Une idée à laquelle il reste fidèle depuis ses débuts."Je ne suis pas là pour assurer de la prestation de service" dit-il.



L'indépendance du film imprime aussi sa marque sur la façon dont la communication est réalisée. L'adhésion du public, le buzz autour du film est un des élément primordial pour le projet avant même sa sortie en salle. L'équipe du film mise ainsi beaucoup sur la bouche à oreille, les réseaux sociaux et la diffusion sur internet de la Web Série Making Of Inside #JungleJihad via Youtube.

Vous pouvez suivre en live toute la vie du film sur la page facebook et soutenir vous aussi le projet :

http://www.facebook.com/JungleJihad


Et regarder la web série sur la chaîne Youtube dédiée :

http://www.youtube.com/user/ittatvpro

Je dirige le site Elkalam.com depuis 2005. Soucieux de croiser les regards sur le monde musulman,... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par Cecilia Mazur le 21/03/2013 23:13
Euh... Et Mpoudja Tony ??? Allô quoi !!! 1999 : La Squale de Fabrice Génestal, 2004 : Dans tes rêves de Denis Thibault, 2006 : Scorpion de Julien Seri, 2008 : Orpailleurs de Marc Barrat, 2012 : La Mer à boire de Jacques Maillot, etc... Prix d'interprétation du meilleur espoir au Festival de Paris en 2001... Sans parler des films allemands... Et sans même parler de la télévision... Et au théâtre : Le Costume de Peter Brook, Tierno Bokar de Peter Brook, Boumkoeur de Rachid Djaïdani mis en sène par Habib Nagmouchin, L'Odyssée d'Irina Brook... Non mais allô !!! Allô quoi !!!

Nouveau commentaire :