Envoyer à un ami
Partager

Muslim Zen episode 3 : 3 techniques Kaizen pour un changement en douceur


Rédigé le Jeudi 3 Décembre 2015 à 06:43 | Lu 833 fois |


Les épisodes précédents nous ont permis de survoler rapidement le fonctionnement de notre cerveau, de comprendre que les changements brutaux, même s’ils étaient souhaités, n’apportaient que des résultats brefs et superficiels, et de vérifier enfin que le kaizen, méthode des petits pas, était sans doute la méthode la plus adaptée au fonctionnement de notre esprit, celle qui nous permettrait d’engendrer des transformations en profondeur.
Nous vous proposons aujourd’hui de rentrer dans la boîte à outil de la méthode kaizen et d'y piocher quelques techniques qui vous permettront d'accompagner dans la douceur le changement souhaité.



Le journal de bord

Première étape : renforcez et clarifiez ce que vous souhaitez mettre en place ou éliminer de votre vie. Pour cela vous devez démarrer un journal de bord. Choisissez le format qui vous convient le mieux, peu importe, électronique ou papier. Ce qui est important ici est de rendre clair ce qui est enfoui au fond de votre esprit par une série de questions :

Ce que je veux : essayez de clarifier le mieux possible par écrit et avec vos mots quel domaine de votre vie vous souhaitez améliorer
Pourquoi je le veux ? : mettez en lumière les raisons pour lesquelles ce domaine, cet élément est important pour vous, pour votre vie, votre bien être personnel.
Qui vous engagez vous à devenir pour réaliser ce but ? Soyez pleinement conscient de l’engagement que vous prenez à l’égard de vous même. Imaginez-vous en ayant déjà mis en place cette pratique et tenez vous à cette image de vous même pour renforcer votre volonté. Ecrivez le.
Qu’est ce vous vous engagez à faire ? Cette question est primordiale puisqu’elle va vous permettre d’imaginer votre plan d’action et les objectifs qui vont jalonner votre parcours. Si par exemple vous souhaitez apprendre une langue étrangère, vous pouvez vous engager à apprendre un mot par jour. Si vous voulez vous levez plus tôt, levez-vous 1mn plus tôt chaque jour ou chaque semaine jusqu’à atteindre votre objectif. Aidez-vous de la technique SMART pour être certain que votre objectif est correctement défini. Mieux vaut un petit objectif correctement défini et qui vous est bien adapté plutôt qu’un objectif aux contours flous et irréalisables

Avantages de la technique : Cette technique permet de juguler l'une des problématiques évoquées dans le premier épisode de muslim zen : le manque de finalité. En posant ces questions simples et en y répondant, tout de suite ou au fil de l'eau, et en réalisant un suivi régulier à travers un journal de bord, nous structurons et consolidons les changements que nous souhaitons mettre en place.

Muslim Zen episode 3 : 3 techniques Kaizen pour un changement en douceur

La sculpture du mental

Comme nous avons pu le voir dans les articles précédents, le changement est réellement une épreuve pour notre esprit. Nous sommes donc dans l’obligation de prendre en compte ce facteur et renforcer notre mental avant de lancer dans cette aventure. Tout changement même infime doit être accompagné afin de désarmer la peur et les résistances. Une technique, peu connue, mais réellement efficace est celle de la visualisation/affirmation. Robert Maurer, grand adepte de la methode kaizen, nous donne, dans l’un de ces ouvrages, un exemple extraordinaire. Il s’agit de Steeve Backley, lanceur de javelot et médaille d’or aux Jeux Olympiques. Il trébucha un jour lors d’une séance l'entraînement et se fit une grave entorse. Qu’à cela ne tienne, ce sportif de haut niveau ne se découragea pas et décida de s’entraîner depuis son divan en recourant à la technique de sculpture du mental de Ian Robertson. Il commença à se servir de tous ces sens pour se représenter en train de s’entraîner, visualisant chaque muscle, détaillant chaque geste dans son imagination, et se rappelant chaque détail de son entraînement, le bruit du javelot fendant les airs, l’odeur du gazon humide …. Lorsqu’il reprit l'entraînement quelques semaines plus tard, tous furent surpris par le fait qu’il put reprendre exactement là où il l’avait laissé sans avoir perdu ni force, ni technicité. Les chercheurs ont démontré que pendant cette pratique le cerveau ne sait pas qu’il n’est pas en train de faire l’activité imaginée. En somme il envoie aux muscles des messages similaires comme si l’activité en question se déroulait réellement. Cette technique est donc particulièrement précieuse. A chaque fois que vous souhaiterez mettre en place une nouvelle habitude, accompagnez-la avec la méthode suivante :

1.Décidez de combien de secondes par jours (eh oui des secondes) vous souhaitez consacrer à la visualisation. Le temps de votre engagement doit être faible, tellement faible qu’il vous sera facile de répéter l’exercice plusieurs fois par jour.
2. Choisir un endroit calme et tranquille.
3. Imaginez-vous en train d’accomplir cette tâche en faisant appel à tous vos sens. Quels sont les sons, les odeurs, les objets autour de vous ? Comment vous comportez-vous ? Quelle est votre gestuelle ?
4. Imaginez une réponse positive à cette activité. Si par exemple vous souhaitez apprendre une langue étrangère, imaginez-vous en train de discuter de façon claire et compréhensive avec un interlocuteur parlant cette langue
5. Pratiquez cela de façon répétitive pendant plusieurs semaines avant même de démarrer vôtre activité.
Lorsque cet exercice sera devenu une habitude et que vous arriverez à le pratiquer sans effort quotidiennement, attachez vous à démarrer réellement l’action souhaitée...en suivant toujours le principe du pas à pas. Vous pourrez constater par vous-même que les tâches visées se feront sans effort.

Avantages de la technique : Cette technique vous permet de vous préparer dans la durée à accomplir le changement voulu. Comme nous avons pu le constater précédemment, un échec nous installe fréquemment dans une logique de dépréciation personnelle et donc de démotivation. La sculpture du mental est une préparation, un entraînement de notre esprit. Nous devons toujours lui apprendre avant de lui imposer un changement.



Motivations intrinsèques et justes récompenses

Nous ne sommes pas des machines et notre motivation intérieure doit être entretenue de façon régulière par un système de petite gratification personnelle...petite oui voire très petite. En effet kaizen préconise également un système de récompenses qui se veut modeste et peu onéreuse. Le principe de la récompense n’a en soi rien de nouveau, il contribue au renforcement positif de l’individu, un moyen supplémentaire de façonner un comportement. Toutefois l’approche Kaizen lui confère une dimension nouvelle en accordant une importance particulière à son caractère symbolique. Une gratification matérielle excessive à chaque pas accomplit aurait comme unique conséquence d’enrayer peu à peu ce petit moteur intérieur qu’on nomme motivation. Cette récompense peut-être par exemple le fait de s’accorder un temps pour soi et uniquement pour soi pour lire, marcher, ou appeler un ami proche ou tout simplement s’adresser un compliment.

Vous pouvez également enrichir votre journal de bord : quand vous choisissez d’établir un programme kaizen, couchez toutes vos idées sur papier, vos objectifs, ses raisons, la finalité de ce programme, et quotidiennement, prenez 2 minutes pour vous relire et ajouter un fait marquant, une petite réussite que vous avez observée. Vous constaterez que le simple fait d’écrire quelques mots positifs sur soi, de relire ses objectifs vous aidera considérablement à ancrer votre motivation intérieure. Vous pouvez enfin alimenter ce journal de bord par quelques citations inspirantes. Il pourrait par exemple commencer cette parole du Dalaï Lama : "Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique… et vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir".



Je dirige le site Elkalam.com depuis 2005. Soucieux de croiser les regards sur le monde musulman,... En savoir plus sur cet auteur